Search
Close this search box.
Search
Close this search box.

TOUT SAVOIR SUR LES FORMATS DES BOUTEILLES DE CHAMPAGNES

Tout le monde a en mémoire les noms bibliques associés au Champagne : Mathusalem, Balthazar, Salmanazar, Jéroboam, autant de bouteilles de Champagne aux noms éléphantesques pour protéger ce « philtre d’amour » qu’est le Champagne.

Rares sont les moments où l’on a pu voir ces bouteilles de nos propres yeux, encore moins ceux où l’on a pu déguster le breuvage sortant de leurs énormes goulots. Seule certitude, ces noms intriguent et amusent.

Petit récapitulatif des origines de ces noms extravagants. Le Jéroboam, la bouteille de Champagne où commence la démesure :

Du quart (20 cl) au Magnum (1,5l), les bouteilles de Champagne ont des noms presque timorés comparés à ceux, hors-normes, des bouteilles de plus de 3 litres : Fillette (0,38 cl), Medium (50 cl), ou la Champenoise, bouteille classique de 75 cl.

Aucune version officielle ne tend à prouver l’origine exacte de ces dénominations bibliques. Une chose est sûre, elles attisent la curiosité. Premier d’une longue lignée : le Jéroboam, ou double magnum. Contenant 3 litres, il est le fruit du travail de Pierre Michell, un industriel bordelais du XVIIIème siècle. Difficile aujourd’hui de trouver des bouteilles avec une capacité supérieure au Jéroboam. Une dénomination tirée du roi du même nom, fondateur du royaume d’ Israël et son premier roi de 933 à 910 avant JC.

Des noms au diapason de la démesure des bouteilles !

Plus la taille monte, plus les noms redoublent d’extravagance. Avec sa contenance de 6 litres, le Mathusalem symbolise la longévité. Il tire son nom du personnage le plus âgé de l’ancien testament. Mathusalem aurait en effet vécu 969 ans. Dans le Bordelais, on l’appelle aussi plus « sobrement » L’Impériale . Le Salmanazar accueille lui 9 litres de Champagne, soit l’équivalent de 12 bouteilles. Ce roi d’Assyrie est célèbre pour ses batailles contre les Babyloniens, ou les royaumes Araméens qu’il ne put faire tomber. Le Balthazar , avec ses 12 litres, équivaut à 16 bouteilles classiques. Un hommage au célèbre Roi Mage, régent de Babylone, et qui périt lors de la prise de la ville par Cyrus II, fondateur de l’empire Perse. Puis viennent les 15 litres du Nabuchodonosor . Ce Roi de Babylone, qui déporta les habitants de Jérusalem lors de sa prise de la cité, est aussi célèbre pour le renouveau architectural qu’il insuffla à la ville mésopotamienne. Inutile de préciser la rareté d’une telle bouteille. Des négociants ont même conçu depuis peu des dimensions plus démesurées encore, comme le Salomon (24 bouteilles), le Souverain (35 bouteilles), le Primat (36 bouteilles) et le Melchidézec (40 bouteilles).